shcr

Nouvelles

Résumé - Excursion à Thetford Mines

Pour l’excursion d’automne 2019, c’est en appréciant une balade dans les Appalaches et ses forêts et vallons colorés que nous...

Lire la suite »

Résumé - Les filles du Roy au Cap Rouge et à Sillery

Il était une fois ... une audience record qui attendait fébrilement la conférence de madame Irène Belleau ... un surplus de chaises...

Lire la suite »

Activités

Jeudi 24 octobre 2019, 19 h 30

Conférence avec Réjean Lemoine

Détails sur les activités »

Nouvelles

Vendredi 4 octobre 2019 — 20 h 13

Résumé - Excursion à Thetford Mines

Pour l’excursion d’automne 2019, c’est en appréciant une balade dans les Appalaches et ses forêts et vallons colorés que nous nous rendons jusqu’à Thetford Mines, sans oublier de faire un tout petit détour pour admirer, sur le site patrimonial des Eglises-de-Kinnear’s Mills, quatre lieux de culte bâtis à l’intersection de deux rues : une église presbytérienne datant de 1873, une méthodiste bâtie en 1876, une anglicane érigée entre 1897 et 1899 et finalement l’église catholique de Sainte-Catherine-Labouré construite entre 1950 et 1951.

Au village de Pontbriand apparaissent les premiers terrils ou haldes, ces collines artificielles formées par l’accumulation de résidus miniers qui confèrent au paysage un aspect lunaire.

Une visite guidée au Centre historique de la mine King Beaver 3 (KB3) nous plonge dans le quotidien des mineurs de l’amiante en parcourant les bâtiments abritant la forge, la salle des treuils et en imaginant, tous entassés dans la cabine de l’ascenseur, ce que devaient ressentir les mineurs qui descendaient, en moins de deux minutes, les 1200 pieds pour atteindre la plus basse des galeries exploitées. L’observatoire situé au sommet du chevalement (34,5m) nous offre une vue époustouflante de la région.

Quelques pas pour respirer le grand air et nous voici à l’église Saint-Alphonse, la plus grande église du Diocèse de Québec avec ses 2076 places. Tous se souviendront des nombreuses nuances de vert qui mettent en valeur cette magnifique église et de l’imposant luminaire central acheté chez Boiteau Luminaire de Québec.

Encore quelques pas et nous nous retrouvons à La porte d’à côté pour nous restaurer et échanger sur les visites de la matinée.

En après-midi, le groupe dont je fais partie visite le Musée minéralogique et minier. A l’entrée de la salle d’exposition, un immense tableau nous fait réaliser les dimensions réelles du paysage minier de la région. On y apprend que le mot amiante est d’ordre général et qu’il en existe différentes sortes; on nous parle des propriétés de ce minéral à texture fibreuse; on y apprend le sort des 355 propriétaires de la rue Smith qui ont dû déménager; que le seul travail accessible aux femmes était celui de gobeuse, travail qui consistait, dans les premiers temps, à séparer à la main les fibres de la pierre. La dernière salle nous permet d’admirer 350 pièces de minerais et de cristaux tous plus impressionnants les uns que les autres.

Le retour par Black Lake nous a permis de traverser le lieu de tournage du film Mon oncle Antoine et d’admirer, du haut d’un belvédère, le puits maintenant rempli d’eau de la mine British-Canadian.

Un merci tout spécial à M. Carl Lavoie, membre de notre Société et natif de cette belle région, pour ses commentaires pertinents tout au long du trajet, le complément d’information, les anecdotes et les détails tirés de sa vie personnelle.

Claire d'Auteuil

Crédit photo : Musée minéralogique et des mines de Thetford Mines