shcr

Nouvelles

Conférence du 25 octobre 2018

Résumé - Le costume colonial en Nouvelle-France au XVIIIe siècle»

par Monsieur Emmanuel Nivon

Tout souriant, c’est en déshabillé (chemise, culotte et...

Lire la suite »

Salon de thé du 11 octobre 2018

Résumé - Quand la réalité dépasse la fiction ou…la nourrit

Le roman historique : entre fiction et faits historiques avec Diane...

Lire la suite »

Activités

Jeudi 22 novembre 2018, 19 h 30

Conférence avec Viateur Lefrançois

Détails sur les activités »

Nouvelles

Mardi 25 septembre 2018 — 18 h 46

Salon de thé du 13 septembre 2018

Registre des Baptêmes Mariages Sépultures.

C’est jour de fête à la SHCR en ce 13 septembre 2018, avec ballons de couleur rose, d’autres, bleus, des blancs et des noirs, car c’est le lancement du Registre des Baptêmes, Mariages et Sépultures de la paroisse Saint-Félix de Cap-Rouge, de 1862 à 1941.

Enfin! s’est exclamé M. Yvon Lirette, initiateur du projet, au début de sa présentation. Avec raison, car les travaux ont commencé en 2014. La SHCR disposait alors d’un DVD des documents manuscrits et cherchait le moyen d’utiliser ces informations et de développer un système permettant de faire des recherches. Il a fallu faire la transcription intégrale des textes obtenus au Greffe de Québec, soit environ 2000 pages de notes manuscrites pour y parvenir.

Pendant cette période de 80 ans, on a comptabilisé 1601 naissances, 290 mariages et 919 sépultures, ce qui permet d’affirmer que 682 personnes de religion catholique se sont ajoutées à la communauté de Saint-Félix.

Dans les registres de la paroisse, on trouve des notes inscrites en plus dans les marges par le curé. A partir de 1869, le protonotaire exige l'ajout de précisions, comme le métier du père. Grande nouveauté en 1941, ce dernier utilise une dactylo.

Quelques anecdotes attirent notre attention. Quelques inhumations furent faites sous l’église durant plusieurs années. Lors de la réfection du plancher de la nef et du chœur de l’église en 1959, ces ossements furent transférés dans une fosse commune, sans épitaphe, dans le cimetière, à l’exception des tombeaux des Abbés Léon Provancher et Nazaire Alphonse Leclerc, conservés sous les autels latéraux, des plaques de marbre rappelant leur souvenir. A quelques occasions, on retrouve des textes rédigés en anglais. Beaucoup de mariages sont célébrés en hiver. En 1916, on rapporte la sépulture d’un homme mort accidentellement lors de la chute de la travée du pont de Québec. En 1927, un inconnu aurait été tué par un convoi du CNR.

M. Florent Robitaille complète ensuite la présentation en expliquant , exemples à l’appui, comment fonctionne le chiffrier EXCEL qui permet de faire les recherches parmi les quelque 3000 inscriptions compilées. Pour les personnes intéressées, ces transcriptions sont aussi disponibles sur une clé USB.

C’est en dégustant des gâteaux que s’est terminé ce Salon de thé très spécial.

Toutes nos félicitations aux personnes qui ont contribué à la réalisation de ce document si précieux pour la postérité!

Ce projet a été soutenu par la Caisse populaire Desjardins de Cap-Rouge, PARTENAIRE D'HISTOIRE

Claire d’Auteuil.

Photos : Renée Patenaude