shcr

Nouvelles

Résumé - Excursion à Thetford Mines

Pour l’excursion d’automne 2019, c’est en appréciant une balade dans les Appalaches et ses forêts et vallons colorés que nous...

Lire la suite »

Résumé - Les filles du Roy au Cap Rouge et à Sillery

Il était une fois ... une audience record qui attendait fébrilement la conférence de madame Irène Belleau ... un surplus de chaises...

Lire la suite »

Activités

Jeudi 24 octobre 2019, 19 h 30

Conférence avec Réjean Lemoine

Détails sur les activités »

Nouvelles

Mercredi 28 janvier 2009 — 10 h 50

Visite de nos poteries

25 janvier 2009, 07h34

Bonjour!

Nous avons eu une visite très intéressante hier à Cap-Rouge. Nous avons été très gentiment accueillis et avons pu profiter des pièces de la Société d'histoire et des bons conseils de M. Carl Lavoie. De voir des pièces de visu est impressionnant: il est si rare d'en voir! La présentation de M. Lavoie fut très appréciée. Ses remarques et conseils pour reconnaître les pièces de Cap-Rouge feront de nous de meilleurs chasseurs: peut-être saurons-nous reconnaître nos proies! Enfin, on nous a dit si les spécimens que nous avions apportés étaient vraiment ou peut-être ou ...pas du tout de Cap-Rouge. Ce fut un moment très instructif, parfois nous rendant heureux, parfois malheureux. Il serait sans doute intéressant de créer une banque de photos avec les pièces qui proviennent sans doute de cette manufacture.

Un très grand merci à M. Lirette de la Société d'histoire de nous avoir reçus et à Barbotine de l'avoir organisée. Nous leur en sommes très reconnaissants.

Poterie

*

25 janvier 2009, 16h13

Bonjour Poterie2,

Je vous remercie de nous avoir donner vos commentaitres suite à votre rencontre à la Société d'Histoire de Cap-Rouge. Est-ce que vous pouvez nous donner plus d'informations s'il y a de vos pièces attribuées à Cap-Rouge par ce forum qui ont été confirmées ou non par M. Lavoie ?

Cela est une excellente idée de créer un album avec toutes les pièces carougeoises que nous avons en notre possession. Je vais le faire et vous pourrez les ajouter à votre guise avec une courte description.

À bientôt,

CeramQuébec

* Signaler un abus

*

Profil de Barbotine Barbotine

25 janvier 2009, 18h15

Bonjour CeramQuébec,

Nous endossons totalement les commentaires et les remerciements de poterie2 concernant notre intéressante visite d'hier à la Société historique de Cap Rouge. Un cordial merci à notre hôte, M.Yvon Lirette, pour sa disponibilité et son accueil chaleureux ainsi qu'à M.Carl Lavoie, pour toutes les informations pertinentes et précieuses qu'il nous a si aimablement transmises. Nous avons beaucoup appris sur la production de la Poterie de Cap Rouge grâce aux précisions techniques et esthétiques fournies par M.Lavoie...Nous tenterons lors d'un prochain message de résumer le tout pour le bénéfice des autres participants de ce forum.

Pour répondre immédiatement à votre questionnement sur les pièces que nous avons déjà présentées, mentionnons que Carl Lavoie a reconnu qu'il lui était difficile de se prononcer catégoriquement sur la provenance carougeoise des pièces plus petites, les moutardiers et les petits pots de chambre, notamment parce qu'ils n'ont pas vraiment retrouvé de telles pièces lors des fouilles. Ces pièces ont néanmoins, selon lui, plusieurs caractéristiques carougeoises. Notre pichet aux tulipes à glaçure de type rockingham, nos crachoirs et bols yellowware, les bols à engobe (mochaware) présentés par poterie2 ainsi que son pichet dit « ananas », sont sans contredit des pièces de la Poterie de Cap Rouge. Quant à notre plat de cuisson yellowware avec engobe blanc à l'intérieur, des doutes sérieux ont été émis par l'expert: ils n'ont pas retrouvé de tessons comparables...Voilà donc notre deuxième « trésor retrouvé » qui change de poterie-mère...M.Lavoie nous a dit aussi qu'il avait déjà fait l'exercice de visiter les réserves des institutions religieuses de Québec et qu'il n'y avait pas vu de pièces carougeoises; à son avis, ces dernières ne s'approvisionnaient pas à la Poterie de Cap Rouge.

Salutations dominicales,

Barbotine

*

25 janvier 2009, 22h43

Bonsoir Barbotine,

Grand merci pour votre empressement à nous répondre avec votre réponse détaillée concernant mon questionnement sur l'attribution des pièces carougeoise. Un très grand merci pour les photos lors de votre rencontre à la société.

De mémoire, je crois que nous avions assez bien identifié les pièces provenant de cette poterie soient les bols, pot mais le plat à servir, M. Carl Lavoie avait soulevé des doutes qui semblent se concrétiser.

Nous allons attendre avec une certaine impatience, un résumé technique de leur production.

À bientôt,

CeramQuébec

*

26 janvier 2009, 15h00

Bonjour CeramQuébec,

Nous n'avons vraiment pas la compétence pour dresser « un résumé technique » de la production de la Poterie de Cap Rouge mais nous tenterons de vous communiquer les informations techniques que nous avons retenues de notre dernière rencontre avec M.Carl Lavoie, archéologue de profession...Celles-ci sont complémentaires au chapitre relativement dense de la « Nature de la production carougeoise » (pages 50 -63) du livre de la Société historique du Cap-Rouge rédigé par Carl Lavoie et Alain Côté: La Poterie de Cap-Rouge 1860-1892. Nous invitons d'ailleurs les autres participants à corriger ou à ajouter des observations au présent texte...

Une fois convaincus que nous sommes en présence . d'une pièce en terre cuite beige pôle ou beige rosâtre («l'argile beige du New Jersey ou le mélange hypothétique...» dira Carl Lavoie, prenait ces teintes; Michel Gaumond, à la fin de la deuxième édition de son livre La Poterie de Cap-Rouge citant un texte pris dans une Revue agricole de 1861-1862, mentionne que selon les observations citées, « on utiliserait deux sortes d'argiles. Celle de provenance locale pour les «terres cuites», et celle importée pour les « faïences communes ». »),

. de type yellow-ware ou terre cuite fine jaune à glaçure plombifère (transparente) ou à glaçure brune à base de manganèse (opaque) de type Rockingham,

. de types et de formes connus et répertoriés de la Poterie de Cap Rouge (pages 53 à 62 ; les dessins sont des approximations relativement fiables faites à partir des tessons ou des pièces retrouvés; toutes les formes ou types de pièces produites entre 1860 et 1892 n'ont pas été répertoriées ou retrouvées...ainsi on n'aurait pas retrouvé dans les fouilles des échantillons commerciaux, tels les petits pots de chambre, mais leur production serait confirmée par ailleurs...Carl Lavoie nous a aussi parlé de nouvelles pièces...une théière notamment et un pot de conserve...),

. de facture raffinée et esthétique ( P.Pointon était très rigoureux,selon Carl Lavoie, sur la haute qualité (finesse et équilibre notamment) des produits finis; quand la pièce est lourde -paroi épaisse-, mal finie à la base par exemple, on songe davantage à une provenance étatsunienne; les pièces des maîtres potiers anglais rencontrent toutefois les critères carougeois, la couleur de la terre cuite est un peu différente néanmoins...; les pièces moulées à relief et à glaçure de type Rockingham ou à glaçure transparente, tels les pichets aux hérons, chasse à courre, aux losanges, les théières Rebecca au puits, aux losanges et palmettes, aux médaillons à tête de guerrier grec, les crachoirs aux coquillages, aux palmettes et végétaux,etc...n'ont pas la même finition que les pièces tournées -à la base des pièces, par exemple, on ne recherche pas le pied annulaire oblique constant sur les pièces yellow ware tournées-; certaines des pièces de type Rockingham sont glacées en dessous, d'autres semblent «essuyées, marbrées »..., d'autres paraissent sans glaçure...),

. pouvant être décorée de lignes seules ou à décor mocha et lignes d'engobe de couleur souvent pastel : bleu, brun, blanc, noir et vert (M.Lavoie nous a mentionné avoir vu des tessons avec engobe vert et aussi avec engobe bleu foncé ou cobalt; les lignes d'engobe sont très variées et se retrouvent le plus souvent au centre de la pièce),

on peut commencer à croire en notre chance d'avoir mis la main sur une pièce carougeoise.

Les petites inclusions noires (plus ou moins abondantes selon la quantité de fer incluse dans la terre utilisée) observées sur les pièces carougeoises en terre cuite fine jaune ne sont pas exclusives à cette fabrique. Les inclusions rouges, souvent visibles mais au microscope polarisant, dans les tessons carougeois, ne sont pas un critère très utile pour les chercheurs amateurs que nous sommes...

Voilà notre petit résumé pour le moment...Des questions, précisions, corrections?

Salutations ensoleillées,

Barbotine

(voir la suite et d'autres photos à: http://espace.canoe.ca/group/ceramquebec/forum/topic/78522 )