shcr

Nouvelles

Site archéologique Cartier-Roberval

La Commission de la capitale nationale du Québec offre des visites guidées gratuites, du site archéologique Cartier-Roberval dans le cadre...

Lire la suite »

André Villeneuve (1931-2017)

Au Manoir de la Rivière, le 4 juillet 2017, à l’âge de 85 ans et 6 mois, est décédé monsieur...

Lire la suite »

Activités

Jeudi 14 septembre 2017

Excursion: 375e de Montréal - Visites et découvertes (nouvelle date)

Détails sur les activités »

Nouvelles

Mardi 20 juin 2017 — 15 h 53

Excursion du 25 mai 2017.

En ce jeudi 25 mai 2017, les 47 personnes inscrites à l’excursion sont d’abord conduites au site patrimonial de la Visitation qui comprend les vestiges de l’église Notre-Dame-de-Foy, la sacristie et le presbytère restaurés et réaménagés, le charnier de pierre et la partie ancienne du cimetière paroissial.

Dans l’ancienne sacristie, on relate l’histoire de la paroisse et des différentes églises construites sur ce site. Après l’incendie du 12 juin 1977, la fabrique renonce à relever l’église de ses cendres et opte plutôt pour la construction d’un nouveau temple sur la rue du Chanoine-Morel. Ne subsistent de cet incendie que quelques objets dont la lampe du sanctuaire en argent massif confectionnée en 1684, la cloche coulée à Londres en 1864 et la croix en fer forgé autrefois fixée au sommet de la flèche du clocher, ces 2 derniers objets étant exposés sur le terrain du site. Sauvée de l’incendie, la statue de Notre-Dame-de-Foy est désormais à l’abri dans la nouvelle église.

L’ancien presbytère abrite maintenant le Centre d’interprétation historique de Sainte-Foy. On y retrouve des artéfacts et divers documents témoignant des événements majeurs de l’histoire de la ville. Il accueille aussi des expositions temporaires : celle du peintre Claude A. Simard se prolonge jusqu’au 3 septembre.

Après un repas fort apprécié au Bistro La Cohue, nous nous rendons au nouveau Musée du Bon-Pasteur, accueillis dans l’entrée par sa statue majestueuse. Au premier étage, on souligne la dévotion à Saint-Joseph. Au second plancher, 28 tableaux relatent les débuts héroïques de l’œuvre de Marie Fitzbach, fondatrice de la communauté. Au troisième plancher, nous sommes plongés dans les réalisations de ces religieuses : Asile Sainte-Madeleine, Crèche Saint-Vincent-de-Paul et Hôpital-de-la-Miséricorde pour n’en nommer que quelques-unes. Et c’est au dernier étage que nous visitons l’Oratoire consacré à Marie-Josephte Fitzbach. Née à Saint-Vallier-de-Bellechasse, l’initiatrice de l’association laïque dédiée à l’accueil et à l’éducation des filles perdues et ensuite fondatrice de la Congrégation des Servantes du Cœur Immaculé de Marie, elle prend le nom de Mère Marie-du-Sacré-Cœur en prononçant ses vœux le 2 février 1856. Vénérable depuis 2012, elle n’a cessé d’inspirer les œuvres des religieuses mieux connues sous le nom de Sœurs-du-Bon-Pasteur.

Cette trop courte visite nous a plongés dans l’univers de cette congrégation religieuse qui a su combler un besoin auprès des femmes sortant de prison, femmes déchues et sans ressources de l’époque. Après avoir rejeté cette œuvre nouvelle, les citoyens de Québec en sont venus à admirer le dévouement de ces religieuses dont la générosité est parvenue jusqu’à nous. Ce nouveau musée en assurera la pérennité dans nos mémoires.

Claire d’Auteuil

Photos Yvon Lirette