shcr

Nouvelles

Contes de Noël d’autrefois, avec Jean-Marie Lebel

Devant une salle pleine et attentive, le 23 novembre dernier, Jean-Marie Lebel, ce populaire historien qui connait tout des dédales...

Lire la suite »

Salon de thé du 9 novembre avec Sylvain Barrette

Notre dernier salon de thé a attiré plus de cinquante personnes qui sont venues se rappeler des souvenirs d’enfance tout...

Lire la suite »

Activités

Dimanche 14 janvier 2018

*Dîner de la Bonne Année (cliquer sur 2018 dans le haut)

Détails sur les activités »

Nouvelles

Dimanche 26 mars 2017 — 11 h 26

Prix Joseph-Bell-Forsyth 2017

Résidence 4291 rue St-Félix / Propriétaire Mme Judith Lavoie

Cette ravissante maison qui date des années 1850 (année probable de sa construction), est un exemple typique du modèle vernaculaire Québécois.

Avec ses dimensions d'environ 30 x 26, elle possède toujours son sous-sol avec fondation de pierres d'origine, un rez-de-chaussée et un étage, et construite en charpente de bois.

Son principe d'assemblage en pièce sur pièce pour les murs extérieurs et structure en gros bois d'oeuvre ont pu être constaté par sa propriétaire, Mme Judith Lavoie, lors des travaux de rénovation intérieur.

Le curetage des anciens plâtres muraux qui étaient posés sur des treillis de lattes de bois, ont permis de rafraîchir et de réorganiser l'aménagement du rez-de-chaussée, notamment pour la cuisine.

Mme Lavoie a fait preuve d'un grand respect pour la rénovation des éléments fabriqués de cette époque.

Il faut beaucoup de patience et de recherches car on trouve rarement des pièces ou matériaux dans les quincailleries d'aujourd'hui, quand il s'agit de faire des travaux dans une maison où tout est fait sur mesure (charnières, fenêtres etc) et fabriqué par des artisans d'il y a 170 ans.

Fait caractéristique de l'implantation de la résidence sur le terrain, est sa proximité avec le chemin principal (environ 6 pieds). Léon y retrouvait une clôture et une galerie rehaussée du sol afin d'accéder au rez-de-chaussée de la maison.

Le constructeur de l'époque avait porté une attention toute particulière aux ouvertures de la résidence. Les fenêtres possèdent encore leurs beaux encadrements moulurés, et les photos anciennes montrent les volets de fenêtres opérationnelles sur charnières.

Et que dire du magnifique manteau entourant la porte d'entrée avec ces ornements de boiseries décoratives.

La toiture en bardeau de cèdre avec deux lucarnes sur chacun des deux versants du bâtiment a été entièrement restaurée à l'été 2016, pour son isolation et son étanchéité. Le nouveau parement de toiture est un authentique bardeau de cèdre qui renforcit son cachet patrimonial.

C'est donc avec un grand intérêt que la société historique de Cap-Rouge tient à reconnaître la persévérance et le travail soigné et continu de Mme Judith Lavoie pour la préservation de cette très belle maison.

Le prix est doté d'une bourse de 500$ parrainée par le député de Louis-Hébert, M. Sam Hamad.

Toutes nos félicitations à Mme Lavoie.

(André Déry arch)

(Photo Renée Patenaude): André Déry, membre du jury, Ihssane El Ghernati,adjointe du député, Judith Lavoie, récipiendaire du Prix et Guy Petitclerc, membre du jury.