shcr

Nouvelles

Bonne nouvelle!

Le CA a décidé que tous les membres en règle en 2020 se voient reconduire leur adhésion en 2021. Cette...

Lire la suite »

Annulation des activités de la SHCR

La Ville de Québec nous a avisés des dernières consignes pour les rassemblements. Dans cette situation, nous devons suspendre toutes...

Lire la suite »

Activités

Désolé...

Aucune activité n'est prévue prochainement!

Nouvelles

Mercredi 16 novembre 2016 — 11 h 17

Les Livernois au début de la photo à Québec

On est prêts à prendre une photo. Tout le monde en place. On sourit! Trois, deux, un, CLIC. Voilà une photo pour la postérité.

Mais cela n'a pas toujours été aussi facile!

Avec M. Vincent Giguère, le 27 octobre dernier, on a suivi les premiers balbutiements des procédés photographiques, apprivoisant les principes de la physique optique, maniant quelques substances chimiques et examinant les différentes tentatives plus ou moins fructueuses de cette époque.

Le québécois Jules-Isaïe Livernois est considéré comme l'un des pionniers de la photographie au Québec. Son studio de la rue St-Jean, ouvert vers 1850, sera dirigé par trois générations de photographes de la famille Livernois.

Son fils Jules-Ernest a déjà, à 14 ans, le sens des affaires et se lance dans la vente d'appareils-photos. A sa clientèle touristique, il offre des photos de vues de Québec. Son fils Jules continue l'oeuvre de la famille.

Plus de 300,000 photographies provenant du studio Livernois ont été cédées aux Archives nationales du Québec. La collection du Séminaire de Québec compte environ 4000 photos comprenant des portraits de citoyens et de personnalités politiques ainsi que des paysages urbains et ruraux, vibrant témoignage de la vie de cette époque.

Pour notre plaisir, M. Giguère avait apporté quelques appareils-photos ayant appartenu à son père et à son grand-père.

Maintenant, souriez, on va prendre un selfie! CLIC

Claire d'Auteuil

(photo: Renée Patenaude)