shcr

Nouvelles

Site archéologique Cartier-Roberval

La Commission de la capitale nationale du Québec offre des visites guidées gratuites, du site archéologique Cartier-Roberval dans le cadre...

Lire la suite »

André Villeneuve (1931-2017)

Au Manoir de la Rivière, le 4 juillet 2017, à l’âge de 85 ans et 6 mois, est décédé monsieur...

Lire la suite »

Activités

Jeudi 14 septembre 2017

Excursion: 375e de Montréal - Visites et découvertes (nouvelle date)

Détails sur les activités »

Chroniques - Personnages - Joseph Bell Forsyth

Joseph Bell Forsyth

Résidence ROSLIN de Joseph Bell Forsyth et de son épouse Elizabeth Magdalene Anderson
Résidence ROSLIN de Joseph Bell Forsyth et de son épouse Elizabeth Magdalene Anderson Monument funéraire au cimetière Mount Hermon à Sillery.

par André Roberge, historien

Joseph Bell Forsyth, maire de 1873 à 1882 et de 1885-1890

Élu premier maire de Cap-Rouge lors de la première séance du Conseil en 1873, Joseph Bell Forsyth est né à Québec, le 30 juin 1830, du mariage de James Bell Forsyth (1802-1869) et de Frances Bell (1804-1850). Membre d'une des familles les plus puissantes dans le commerce au Canada, dans la seconde moitié du XIXe siècle, il compte aussi parmi les hommes d'affaires les plus en vue de la région de Québec. Après avoir complété ses études au Bishop's College School de Lennoxville, Joseph Bell Forsyth devient actif dans de nombreuses entreprises et préside ou siège au conseil d'administration de plusieurs sociétés, compagnies et organismes de Québec. En 1855, on le retrouve notamment commerçant à commission et agent d'assurances sur la rue Saint-pierre, à Québec. Pendant plusieurs années, il occupe le prestigieux poste de percepteur des douanes dans le port de Québec.

Vers 1860, ce riche bourgeois possède dans l'anse de Cap-Rouge, les quais et installations nécessaires pour exercer le commerce du bois avec l'Angleterre. Il fait également l'acquisition d'immenses terrains à Cap-Rouge. En 1855, il se fait construire une villa qui sera agrandie par la suite et deviendra le Manoir de Cap-Rouge (centre municipal actuel). En 1869, son père lui lègue la maison Atkinson. De 1873 à 1876, il s'associe à John Ross et William Cream, marchands de Québec, et se porte acquéreur de la manufacture de poterie de Cap-Rouge, construite en 1860. Parrallèlement à cette vie industrieuse, Forsyth mène une carrière militaire et reçoit plusieurs décorations. Il obtient le grade de lieutenant-colonel en 1866 puis celui de colonel en 1907.

Monsieur Forsyth joue un rôle de premier plan dans le développement économique et social de la petite communauté naissante de Cap-Rouge. Dès 1858, il s'engage activement dans le projet d'érection d'une chapelle en lançant une souscription populaire à Québec. De plus, en 1864, il offre une cloche de 600 livres (272 kg) pour cette chapelle. Sa générosité est également appréciée lors de la construction du couvent de la Sainte-Famille en 1890.

Élu premier maire de Cap-Rouge en 1873, il demeure en poste jusqu'en 1882 puis revient de 1884 à 1890, malgré ses nombreuses activités qui l'obligent à de longues absences. Il est vrai qu'en 1880, le budget n'est que de 320,52$ dont 81,61$ de dépenses pour une population de 678 habitants. Durant quatorze années au pouvoir, le maire Forsyth s'acquitte principalement à jeter les bases de l'administration municipale. Ses conseillers adoptent au cours des années divers règlements concernant, entre autres, les glissades dans la côte de Cap-Rouge (1873), l'octroi de licenses de boisson (1874), les bains publics (1873), l'hygiène (vaccination contre la variole en 1885). L'entretien des chemins et ponts demeure un débat constant. Le 28 février 1889, il signe au nom du Conseil municipal un appui énergique au projet du pont de Québec.

Retiré de sa résidence Roslin, à Sillery, le colonel Forsyth meurt le 14 août 1913. Son corps est inhumé au cimetière Munt Herman, à Sillery. il avait épousé en 1855, Elizabeth Magdalen Anderson (-1911). Le couple n'aura pas d'enfants.

Note : Texte tiré de la brochure « Cap-Rouge, 125 ans d'histoire municipale ».

Image 1 : Résidence ROSLIN de Joseph Bell Forsyth et de son épouse Elizabeth Magdalene Anderson, située au 1680 chemin Gomin à Sillery. Ils y vécurent de 1875 jusqu'à leur décès.

Image 2 : Monument funéraire au cimetière Mount Hermon à Sillery.