Retour sur les festivités du 7 et 8 septembre 2013
 
Voyez notre album-souvenir!
 
Plus de 10 000 visiteurs pour les fêtes du Tracel!!
 

Les fêtes du Centenaire du Tracel les 7 et 8 septembre ont été un franc succès. Malgré un samedi d’automne gris, des centaines et des centaines de visiteurs sont venus festoyer autour de ce viaduc ferroviaire classé site historique national de génie civil. Que dire du dimanche où Dame Nature a répondu présente en offrant un temps resplendissant digne d’un beau dimanche d’été! La circulation en était ralentie dans ce Vieux-Cap-Rouge noir de monde! Si le succès d’une fête passe par la participation active de la population, les gens de Québec ont su rendre ces fêtes inoubliables. Merci à vous !

Faire une estimation de foule n’est pas chose facile mais selon monsieur Guy Paré qui présentait ses trains miniatures dans le gymnase de l’école Marguerite-d’Youville, il est passé facilement entre 5 000 et 5 500 visiteurs par jour! M. Paré et ses quatre collaborateurs, des habitués d'expositions de trains depuis sept ans, avaient attiré 5 000 personnes lors de leur dernière prestation, les 24 et 25 août dernier. On peut donc se fier à leur évaluation de 11 000 visiteurs en deux jours, et c'est la preuve incontestable que le comité organisateur a réussi depuis le tout début, voilà maintenant plus de deux ans, à mobiliser un village et une ville sous le thème 100 ans d’histoires, la Grande et toutes les petites.

La participation de nombreux Carougeois pour commémorer à leurs façons cette œuvre historique nationale de génie civil a été remarquée et très appréciée. Je pense, entre autres, à monsieur André Déry qui a offert sa magnifique chanson Les cochons de sable devenue la chanson thème, à monsieur Jean-Guy Dumas qui a exposé ses petits trésors, les maisons miniatures du Vieux-Cap-Rouge, souvenirs de sa jeunesse, et aux artistes peintres du symposium en direct. Plus d’une vingtaine de bénévoles étaient aussi au rendez-vous pour faire des ces fêtes un centenaire digne du Tracel !!

train miniature

Les nombreuses expositions au gymnase de l’école Marguerite-D’Youville captaient l’attention du début, même avant l’heure officielle d’ouverture, jusqu’à la fin. Le réseau complet de trains miniatures à l’échelle G de monsieur Guy Paré a provoqué des yeux émerveillés chez tous ces visiteurs. « Un succès épouvantable, du jamais vu! », rapporte monsieur Paré après des années de présence à plusieurs expositions. Pour bien compléter une activité aussi impressionnante, monsieur Jean-Guy Dumas exposait une dizaine de ses maisons miniatures du Vieux-Cap-Rouge. Exactement pareilles en tout point, le réalisme de ses maisons en a ébahi plus d’un; la maison de Chocolats Favoris par exemple. Monsieur Adrien d’Astous, conférencier de janvier et modéliste ferroviaire, a exposé la maquette de la gare de Cap-Rouge. Les travaux de 2e vie au Tracel par les étudiants en architecture de l’Université Laval et la présence très remarquée de la Croix-Rouge qui a recueilli 740 $ pour le Lac Mégantic, ont parfaitement bien harmonisé les lieux toujours bien remplis.

La présence du petit train sur la plage Jacques-Cartier ne donnait pas sa place. En effet, du tout premier instant le samedi, jusqu’à la dernière minute le dimanche, une longue file d’attente patientait pour faire la balade. Que désirer de mieux qu’un tour de petit train sur cette magnifique plage avec un paysage à couper le souffle! Dimanche après-midi, la fanfare Alouette de Québec a complété le tableau et fait vibrer tous les cœurs. Ce clin d’œil aux années des bâtisseurs était rempli d’émotions autant chez les petits que chez les grands.

L’animation historique et familiale en continu avait du punch. Les membres de la troupe In Memoriam nous ramenaient en 1913 grâce à leurs vêtements, leurs propos et leurs agissements. Ils ont joué à merveille la vie des gens de cette époque. La présence du clown Aérosol toute la fin de semaine a procuré aux enfants comme aux parents de beaux visages colorés et du plaisir sans arrêt. La marche guidée par « l’abbé Provancher » a fait découvrir le quartier et l’atelier de bricolage des structures a mis au défi grands et petits et de beaux projets ont vu le jour.

La magie de Magic Carol, quant à elle, a été spectaculaire. Une teinte d’humour nous était présentée dans son spectacle et la participation active avec le public rendait les tours beaucoup plus intéressants et accessibles. À n’y rien comprendre, l’illusion était totale car ni les petits, ni les grands ne sont arrivés à la décortiquer!

clown Aérosol

En ce qui a trait aux enfants, ils ont été plus que servis par la prestation du Général Patente et son spectacle Baratins Légendaires. Une foule d’enfants l’attendait au chapiteau animé par le clown Aérosol.

Que dire du parc de la forge! La présence du caricaturiste Marc Pageau et des stations radio Cogeco FM93 et FM102,9 a donné vie à la côte de Cap-Rouge. Musique en continu, barbe-à-papa, maquillages et caricatures étaient offerts à quiconque passait. Un décor accueillant et un beau souvenir à rapporter à la maison, une caricature réaliste et rigolote.

Cyr et Lavoie

Côté artistique, toutes les activités étaient de grande qualité et se sont déroulées à merveille. Je pense aux musiciens qui ont offert des prestations remarquables, Lisa Nolet et Simon Guérin le samedi et le spectacle de clôture Cyr et Lavoie, deux styles différents, deux succès. Lisa et Simon, avec leur musique populaire était de circonstance et le duo de chansonniers Cyr et Lavoie ont su entraîner la foule et interpréter la chanson thème du centenaire Les cochons de sable. Que demander de mieux!

Le symposium de peinture en direct dans le parc Jean-Déry a permis à huit excellents artistes : Douglas Beauchamp, Jean-Simon Bégin, Irène Bernier, Gérard Boulanger, Paule Chaumette, Olivier Drolet, Noriko Imaï et Madeleine Lesage d’exposer leurs œuvres et de peindre devant des gens impressionnés par leur démarche personnelle. Le paysage était propice à l’inspiration et à la matérialisation d’œuvres magnifiques. De l’art à l’état pur, voilà le climat zen qui se retrouvait dans ce petit parc du Cap Rouge.

Nous ne pouvons passer sous silence le pique-nique familial du Centenaire qui s’est terminé par le partage du gâteau d’anniversaire géant du Tracel qui a été coupé par nul autre que monsieur le maire Régis Labeaume. En effet, le centenaire étant accrédité par la Ville de Québec comme Grand Événement, monsieur Labeaume s'est fait un plaisir d'y participer. Sa présence est très importante et très significative dans des festivités semblables. La Société historique recrute ses bénévoles partout!! De fait, 38 nouveaux membres ont adhéré à la SHCR durant la fin de semaine pour ainsi établir un record de membres actifs en cette année 2013. En 2014 nous soulignerons le 40e anniversaire de la Société.

À la même heure que le pique-nique au centre communautaire se tenait le cocktail des retrouvailles des descendants des bâtisseurs du Tracel. Un fier succès avec 132 descendants présents et plus de 165 personnes pour fêter dignement l’apport humain à cette œuvre de génie. Dimanche matin une messe commémorative à la mémoire des bâtisseurs et de tous les cheminots était un autre beau clin d’œil, l’église Saint-Félix était bondée comme une nuit de Noël.

Toute la fin de semaine une navette conduisait les gens à la bibliothèque Roger-Lemelin pour la dernière possibilité de visiter l’exposition du centenaire « Cap-Rouge en histoires ».

Il faut souligner la généreuse participation des partenaires financiers majeurs : Patrimoine Canadien, le député de Louis-Hébert Sam Hamad, la Ville de Québec et l’Arrondissement de Sainte-Foy─Sillery─Cap-Rouge, le Canadien National et la Caisse Populaire Desjardins de Cap-Rouge. Les commerçants locaux ont aussi répondu présents dès le départ et jusqu’à la fin. Des remerciements bien particuliers à l’école Marguerite-d’Youville et à son directeur monsieur Louis de Varennes qui nous ont accueillis si généreusement dans leurs locaux.

Pour terminer, le comité organisateur et la SHCR remercient personnellement chaque visiteur qui s’est déplacé pour célébrer notre viaduc vieux de cent ans. Nous remercions aussi chaque bénévole qui a permis de faire un succès de cette fin de semaine.

Finalement, en guise d'épilogue, il faut rendre hommage et remercier haut et fort la dame qui est l’élément déclencheur et qui a orchestré du début à la fin ce projet rassembleur, madame Linda Even. Son dévouement, sa passion et son immense côté humain ont servi d’encrage et de ciment à ce beau projet. Elle est le cœur qui bat pour le reste du corps.

François Bouchard,
Chargé de projet du centenaire du Tracel

Je ne peux passer sous silence le travail assidu de notre chargé de projet François pour avoir, en si peu de temps, réussi à s’approprier le projet des fêtes et de le mettre en exécution. Merci également aux bénévoles qui ont mis temps et énergie toute la fin de semaine du 7 et 8 septembre.

Dès que l’année de célébration se termine vous pourrez lire la rétrospective de toutes les activités du centenaire, pour le moment la mise en bouche se fait par ce texte de François qui a repris ses études à l’Université Laval.

Félicitations François et merci encore.

Linda Even,
Présidente du Centenaire du Tracel.

  retrouvailles
  Retrouvailles des descendants des bâtisseurs du Tracel
  Le 7 septembre 2013 un hommage a été rendu aux descendants des bâtisseurs du Tracel lors de retrouvailles des vingt-et-une familles retracées : Les Henri Bertrand, Jos Damasse Brousseau, Joseph Optatus Charland, James Thomas Davis, Michael Patrick Davis, Joseph Demers, Élie Doré, Honoré Doré, Joseph Doré, William Girard, Adjutor Lachance, Nazaire Lainez, Alphonse Lecompte, Ernest Lecompte, Jean-Baptiste Martel, Jos Ovila Montreuil, Adélard Moreau, Simon-Napoléon Parent, William Ramsay Peacock, Joseph Rochette, Joseph Thibault.

160 descendants de la première à la cinquième génération représentaient seize des vingt-et-une familles réunies à la salle Nicolas-Juneau du Centre communautaire de Cap-Rouge.

Des recherches sur l’identification des bâtisseurs et ensuite leur progéniture ont été effectuées par une équipe chevronnée dans un court laps de temps : Robert Blanchet, Claire d'Auteuil, Doris Dufour, Marie Peigney et Yolande Perron la responsable. Le défi était de taille. Les descendants avaient aussi fourni des photos anciennes ce qui a constitué un diaporama d’environ quatre-vingts photos présenté lors de cet événement. Cette activité a été un franc succès.

Yolande Perron
Comité organisateur

   
  Exposition des trains miniatures à l'École Marguerite-D'Youville
  La vidéo de l'exposition des trains miniatures de Monsieur Guy Paré est en ligne sur Youtube. Pour la visionner, cliquez sur ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=iUb6UGWWVp4&feature=youtu.be
   
   
  Messe commémorative du 100e anniversaire du Tracel
  messeLe 8 septembre, c’est grande fête dans l’église pleine à craquer de Cap-Rouge, pour la messe commémorative du centenaire du Tracel. Elle est tout illuminée par un resplendissant soleil, tout autant que par la chaleur des tableaux du chœur, récemment restaurés par l’équipe du conservateur Patrick Legris. Cette grandiose cérémonie est présidée par M. le curé Donald Cliche.

Tout juste avant la procession d’entrée, Mme Linda Even, présidente du comité organisateur des Fêtes du Centenaire, souhaite à tous la bienvenue. Elle nous rappelle le chantier titanesque entrepris par de fiers bâtisseurs au début du XXe siècle, pour mettre en service il y a aujourd’hui exactement 100 ans le Tracel, faisant maintenant partie du patrimoine spécifique de Cap-Rouge. Elle invite ensuite à accueillir le célébrant, qui est précédé de membres de la Société d’histoire d’ici, qui portent et déposent devant l’autel des objets symboliques, évoquant les bâtisseurs et cheminots d’alors, tels un tréteau, le fanal et la casquette du cheminot.

homelieDans son homélie, M. Cliche se réfère au texte de l’évangile de saint Luc pour ce dimanche qui, heureuse coïncidence, traite d’un entrepreneur qui se met en frais de construire une tour, et qui doit calculer tout le nécessaire pour mener à bien un tel chantier. M. Cliche évoque l’immense travail déployé par les constructeurs du Tracel, qui ont su s’entourer de toute une équipe de travailleurs dévoués, persévérants, venus de Cap-Rouge et des environs. Voilà déjà cent ans que ce chef-d’œuvre d’ingénierie a été érigé pour défier le temps, et faire la gloire de toute une population ainsi desservie !

Au plan musical, l’ensemble vocal de M. Jean-Claude Picard interprète la magnifique messe en grégorien, dite la « messe des Anges », très familière à bon nombre des participants, comme elle a sans doute dû être chantée par les contemporains du Tracel. La foule se laisse entraîner par ce célèbre ensemble vocal, qui est accompagné par l’organiste titulaire paroissial de Saint-Félix, M. François Grenier, renommé pour ses improvisations, comme il en a exécuté avec brio à l’offertoire et à la fin d’une célébration liturgique mémorable.

  Emmanuel Rioux